lundi 30 octobre 2017

Congrès 2017 de la Fédération Française d'Aquariophilie

C'est sur invitation d'Olivier Mercoli, directeur de l'aquarium Biarritz Océan, qu'administrateurs et délégués de la Fédération française d’aquariophilie se sont réunis du 13 au 15 octobre 2017 pour leur congrès annuel dans une magnifique salle de réunion surplombant l’océan et le rocher de la Vierge.
Le congrès commence par une séance de travail le vendredi. Puis visite de l'aquarium Biarritz Océan et des parties techniques le samedi en compagnie du directeur et du capacitaire Olivier Briard, et une séance de travail. Le dimanche est le moment de la traditionnelle assemblée générale. Le dimanche après-midi, direction San Sebastian, en Espagne, pour la visite de l’aquarium, où les congressistes sont accueillis par le directeur du marketing. Là encore, visite des coulisses, en français, avant une visite libre de l’établissement lui aussi très intéressant.

La Fédération française d'aquariophile réunissait
ses congressistes pour son congrès annuel
du 13 au 15 octobre à l'aquarium Biarritz Océan.

Visite des coulisses de l'aquarium de Biarritz
avec Olivier Briard,capacitaire, au premier plan.


Compte rendu des séances de travail
• Les adhésions 2017
La FFA note une baisse quasi systématique du nombre d’adhérents au sein des associations affiliées. Seules deux ou trois associations ont vu le nombre de leurs adhérents augmenter. Si certains semblent présenter un refus d'autorité, la Fédération précise qu'elle n’est pas là pour s’immiscer dans la gestion des associations, mais simplement pour faire en sorte que les aquariophiles puissent continuer à pratiquer leur passion dans les meilleures conditions possible.

• Les relations avec les ministères de l’écologie et de l’agriculture
En 2016, un règlement européen classant invasives quelques plantes utilisées par les aquariophiles est paru. Selon ce règlement, ces plantes ne peuvent plus être détenues, cédées, transportées… Cependant, on trouve toujours certaines de ces plantes dans les bourses.
Ce règlement n’a pas encore été traduit dans le droit français : s'applique-t-il en France ? La question sera posée au ministère de l’écologie.
Le rôle de la FFA étant d'informer les aquariophiles dès à présent, il est décidé de refaire, en le mettant à jour, le flyer sur les plantes invasives, et de le diffuser.
Une demande de rendez-vous sera prochainement adressée au ministère de l’écologie pour débattre des sujets suivants :
1/ Conduite à tenir pour les personnes en possession de coraux morts achetés avant l’obligation CITES (questions déjà posées, mais sans réponse à ce jour).
2/ Classement de tous les Channa en tant qu’espèces invasives.
3/ Présentation du certificat de compétence.
4/ Retrait définitif du terme « vente au déballage » pour les bourses aquariophiles.

Projet sur le placement de tous les Channa sur la liste des espèces européennes invasives
L’Espagne vient de demander à l’U.E. le classement en espèces invasives de tout le genre Channa.
Il est indispensable de réagir en demandant de limiter la liste aux espèces pouvant véritablement s’établir dans nos eaux. Cependant, il est probable que les technocrates européens ne veulent pas s’ennuyer avec la taxinomie et préfèrent parler de genre plutôt que de détailler les espèces. C’est une façon de faciliter le travail des personnes chargées du contrôle.
Robert Allgayer prend ce dossier en charge.

Certificat de compétence : questionnaire et thèmes
Le conseil d’administration officialise la délivrance du certificat de compétence par l’intermédiaire d’un QCM. L’expérience a été tentée en Alsace et a donné toute satisfaction.
Tous les éléments de l’aquariophilie doivent être pris en compte : eau, matériel, technique, poisson etc. De même, faut-il bien faire la différence entre eau douce et eau de mer, même s’il faut un tronc commun , Le certificat de compétence délivré à partir du QCM sera le niveau 1. Le niveau 2 restera délivré sur présentation d’un dossier.
Ce certificat, qui reconnaîtra les compétences de personnes élevant des animaux, sera délivré à partir de 75 % de réponse juste.

European terrarium and aquarium association, EATA
Stephan K. Hetz, le nouveau Président d’EATA (European terrarium and aquarium association) est un politicien, ce qui permettre à l’EATA d’avoir des entrées plus facile auprès des instances décisionnelles. Ce que l’on attend d’une association européenne est au minimum le rôle de “lanceur d’alerte”, ce que nous n’avons eu ni pour le projet de placer Pterakaudon kauderni sur l’annexe 1 CITES, ni pour le projet tendant à classer tous les Channa en espèces invasives.
Il y a cependant à la tête d’EATA deux personnes très compétentes, même s'il existe également un gros problème de communication puisque même le partage des informations entre les Fédérations européennes ne se fait pas.
Il sera demandé à l’EATA la mise en place de deux points essentiels : l’échange d’informations et le devoir d’alerte. À l’époque où les associations extrémistes (végans …) font feu de tout bois, il faut être extrêmement réactif.

Congrès 2018
Le congrès 2018 se déroulera du 5 au 7 octobre à Colmar, sur invitation de la Société des Aquariophiles de Colmar et Environs.


Composition du Conseil d’administration 2017
Président d’honneur – Conseiller scientifique : Claude Vast
Président : Philippe Ancelot
Premier vice-président – Conseiller technique : Robert Allgayer
Second vice-président : Roland Staub
Trésorier général – Chargé des relations avec la presse : Henri Renard
Secrétaire général : Jean-Jacques Lorrin
Secrétaire générale déléguée : Julie Williart
Trésorier chargé du fonds documentaire, du matériel et de la section des aquariophiles indépendants : Guy Chopin
Secrétaire chargé des relations avec l’étranger : Jean-Jacques Eckert
Secrétaire chargé d’Aquario Infos : Pierre Moreau
Secrétaire chargé des expositions : Dominique Lorillère
Secrétaires chargés des relations avec les annonceurs : Pierre Moreau & René Martinez
Chargé de mission : François Semence
Superviseur congrès : Aurélien Sapolin

Délégués régionaux
Alsace : André Rittimann
Pays de Loire : Serge Blivet
Centre : Loïc Le Rézollier
Lorraine : Henri Renard
Limousin : Julie Williart – Matthieu Bouyssou
Aquitaine : Julie Williart – Matthieu Bouyssou
Midi-Pyrénées : Julie Williart – Matthieu Bouyssou
Poitou-Charentes : Pierre Moreau

Rhône-Alpes : Frédéric Salmeron

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire